• Chroniques sahariennes

    Chroniques sahariennes

      

       « Habité par une nostalgie sans doute irréparable, je chercherai toujours à capter la beauté, ou plutôt le souvenir de la beauté du Sahara, de ce paradis d'enfance désormais interdit. Ce monde est le mien depuis toujours... » Jean-Luc Manaud est enfant du désert. Né dans le Sud tunisien où il a vécu jusqu'à l'âge de quatorze ans, le Sahara est pour lui une sorte de langue maternelle. Photoreporter depuis 1977, il a parcouru le monde, mais sa terre de prédilection est toujours restée le désert. De la Mauritanie en passant par le Niger, le Mali, le Sud algérien, le Tchad et le Sahara occidental, il nous livre à travers ses photos, ses polaroïds, ses carnets de voyages et ses souvenirs mis en musique par Pierre Guicheney, trente ans de regard, de rencontres et de passion pour cette terre.  

     

    Texte : Pierre Guicheney

    Photographies : Jean-Luc Manaud

    Le Chêne, 2006 

      

    Terre Sauvage

    Le photographe Jean-Luc Manaud est né dans le Sud tunisien où il a vécu jusqu'à 14 ans. Sont réunis dans cet ouvrage trente ans de regards, de paysages, de rencontres avec les hommes et les femmes qui peuplent ce désert. Jean-Luc Manaud est aussi un reporter, il aborde en images la réalité de ce monde fragile : lié au climat, bien sûr, la sécheresse mais aussi la sédentarisation des populations, le fait d'être une femme dans certains pays, l'envie des hommes de traverser la mer pour aller travailler « là-haut ». Cet ouvrage, rempli de Polaroïd, de textes de voyage et de souvenirs, est un vrai reportage, un témoignage personnel, renforcé par des textes, écrits comme des chroniques, de Pierre Guicheney. Enfin, un livre sur le désert qui nous montre autre chose que de belles dunes.

    Sud Ouest

    Réputé pour ses portraits d'hommes bleus dans leurs beaux turbans, Jean-Luc Manaud se dévoile (!) cette fois un peu : parce qu'il est enfant du désert, ce photo-reporter spécialiste reconnu du Sahara propose ces « Chroniques sahariennes », avec Pierre Guicheney (lui-même grand reporter). Un ouvrage qui mêle carnets de voyage, reportage, souvenirs... avec des photos qui sont superbes, très touchantes, et des textes qui ne font pas dans le politiquement correct, bref qui racontent le Sahel et les Sahéliens tels qu'ils sont... et tels que les auteurs les aiment. Car c'est avant tout cet élan d'amour qui se dégage de ce magnifique livre.

    Nord Éclair

    Le Sahara, Jean-Luc Manaud connaît : il y est né ! Devenu reporter photo, il a parcouru le monde et pourtant, il y a un endroit où il est toujours retourné, qu'il n'a jamais cessé de photographier : son désert. Aujourd'hui, il nous livre ses cahiers de voyages, de la Mauritanie au Tchad, du Niger au Mali en passant par le Sud algérien et le Sahara occidental. Des photos des dessins, des visages et des paysages inoubliables, commentés avec intelligence par Pierre Guicheney. Un livre hors format pour un désert qu'on ne peut, semble-t-il, aimer que démesurément...

    Ouest France

    Deux chameliers palabrent dans les formations rocheuses des monts Bagzane, près du village d'Emalaoulé, au Niger. Cette image est signée Jean-Luc Manaud. Photo-reporter, il parcourt le Sahara depuis vingt ans. […] Dans Chroniques sahariennes, il nous livre en d'autres très belles images l'amour nostalgique qu'il éprouve pour la Mauritanie, le Niger, le Mali, l'Algérie ou le Tchad. Pour accompagner son regard, il fallait des textes puissants. Le mayennais Pierre Guicheney, grand reporter, écrivain, réalisateur de documentaires, a trouvé l'équilibre parfait entre explications et photos. « J'ai suivi Jean-Luc dans le Ténéré puis dans le désert algérien, compulsé les écrits des ethnologues, des historiens, de géologues, de botanistes... et de poètes sahariens ». Le but était de mettre en valeur les photos tout en les racontant. Il fallait donner au lecteur des repères qui ne soient pas de l'info cliché. Il fallait écrire avec des mots qui « roucoulent comme ceux des Touaregs. » Mission réussie à voir l'équilibre harmonieux textes-photos, la qualité de l'impression, le dégradé des couleurs et la beauté de la mise en page. »